Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

DIRTY MAGIC

Dirty-Magic was created for the inaugural Paysages Éphémères event in 2005. It is a site-specific work that is disarmingly simple, perceptually complex and inscrutable. 

 

The site

The installation’s modest site is a safety curb occupying a slice of an Esso gas station found at a busy street corner on avenue Mont-Royal in Montreal’s Plateau Mont-Royal borough. It incorporates two telephone booths and an ill placed pine tree. The appearance of this curious assemblage is entirely forgettable and therefore fundamentally “invisible”, residing somewhere between the space of pathos and the unwittingly amusing.

 

Basic Operations

The transformation of this condition begins by enveloping the tree and the telephone booths in a veil of amber glass. A deferential neighbour, the glass measures the same height as the telephone booths. An entrance allows pedestrians to explore the space created by this anomalous accumulation.

Light, reflection and transparency

Our perception of the installation is dependant upon conditions of evening and daylight. In the morning, the glass appears golden, opaque and highly reflective. At these times pedestrians are treated to the spectacle of their own mirror images, while vehicular traffic along avenue Mont-Royal casts sudden flashes of colour and light onto the reflective glass.  At mid-day, when the sun is highest, the glass takes on a transparent and subdued yellow/green hue.  In the evening, the work is lit by the ambient light of the gas station, street lamps, the telephone booths as well as by the nearby restaurants and shops. As this light is cast from outside the installation, the glass is transformed into a highly reflective and luminous gold.  It is further transformed by staccato reflections emanating from the passing vehicles.

 

Client : Odace Événements

Curator: Michel Depatie

Location : Montréal

Team: Hicham El-Fakir, Mathieu Larouche, Hal Ingberg

Budget: $8,000

Municipal competition: Laureate

Sponsor: Barber Glass Industries 

Dirty-Magic a été créé pour la première édition de l’événement Paysages Éphémères en 2005. Il s’agit d’une installation contextuelle, qui est d’une simplicité déconcertante, complexe au niveau perceptif et énigmatique.

 

Le site

Le site modeste de l’installation est un bord de trottoir sur une partie de la propriété de la station-service Esso qui se trouve à l’intersection de l'avenue du Mont- Royal et de la rue Boyer, sur le Plateau Mont-Royal, à Montréal. L'installation incorpore deux cabines téléphoniques et un pin incongru. L’apparence de ce curieux assemblage ne retient pas du tout l’attention et est donc fondamentalement " invisible ", résidant quelque part entre un espace de pathos et un autre d'une drôlerie involontaire.

 

Opérations de base

L'espace de l’arbre et des cabines téléphoniques a été enveloppé dans une membrane de verre ambré, Voisin respectueux, le verre avait la même taille que les cabines téléphoniques. Une entrée permettait aux piétons d'explorer l'espace créé par cette accumulation étrange.

 

Lumière, réflexion et transparence

La perception visuelle de l'installation changeait continuellement dépendant des conditions en soirée et en journée. En matinée, le verre semblait parfois doré, opaque et très réfléchissant, Aux piétons s'offrait alors le spectacle de leurs propres images réfléchies, pendant que la circulation automobile sur l'avenue du Mont-Royal projetait de soudains éclats de couleur et de lumière sur le verre réfléchissant. En milieu de journée, lorsque le soleil est à son plus haut, le verre se teintait d'un jaune-vert transparent et doux. Le soir, l’œuvre était illuminée par la lumière ambiante de la station-service, des lampadaires et des cabines téléphoniques, de même que des boutiques et restaurants avoisinants. Comme cette lumière provenait de l'extérieur de l'installation, le verre était transformé en un doré lumineux et hautement réfléchissant. Il était de plus transformé par les réflexions colorées et saccadées émanant des véhicules en mouvement.

 

Client: Odace Événements

Conservateur: Michel Depatie

Lieu: Montréal

Équipe: Hicham El-Fakir, Mathieu Larouche, Hal Ingberg

Coût de réalisation: 8 000$

Concours municipale: Lauréat

Commanditaire: Barber Glass Industries