Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

Cette proposition pour une œuvre publique permanente pour la nouvelle Place de l’adresse symphonique à Montréal vise à révéler le caractère d’imprévisible évidence de ce nouvel espace public, présent à l’état latent dans son cadre physique et dans les exigences programmatiques du client.

 

Amorce

Nous commençons par présumer que nous utiliserons la totalité des trois surfaces de 3m x 6m, tel que stipulé dans le programme du concours.

 

Dimunition / Extrusion / Extraction

Mais, de façon à ce que la structure ne fasse pas saillie sur le trottoir, les dimensions sont diminuées et ramenées à 2,5m x 5,0m. Cette surface est ensuite extrudée jusqu’à une hauteur qui ne peut être escaladée (4,5m). Puis, un volume est extrait du volume conceptuel. Ceci crée un vide qui maximise la transparence à travers l’œuvre.

 

Cadrage / S'asseoir / Point focal

Les extractions et la transparence ainsi produites donnent lieu à d’élégants cadres volumétriques à travers lesquels la ville et les activités reliées aux festivals peuvent être observées. Les cadres sont surélevés afin que leurs surfaces horizontales internes se situent à une hauteur de 450mm. Ceci incitera le public à s’approprier l’œuvre en guise de bancs. La position diagonale de l’œuvre par rapport à la rue fera en sorte que le point focal depuis les bancs soit dirigé vers les scènes de spectacles des festivals d’été. Ils seront ainsi, en fin de compte, appropriés en tant que places assises lors des spectacles.

 

Dialogue / Empilement / Spirale

Les volumes sont exhaussés jusqu’à une hauteur semblable à celle des mâts d’éclairage monumentaux, afin que s’établisse un dialogue spatial entre ces structures. Conséquemment, l’œuvre s’assurera d’une présence forte, pourra être appréciée de loin et, ce faisant, induira une attraction visuelle en direction de la Place de l’adresse symphonique. Les volumes sont ensuite subdivisés pour qu’ils donnent l’impression d’être empilés les uns au-dessus des autres. Puis, les volumes subdivisés sont pivotés vers l’ouest en une formation spiralée, de sorte que le volume le plus haut soit parallèle à la rue.

 

Symétrie / Toile de fond

La structure la plus au sud est alors éliminé, ce qui établit une relation de symétrie entre les mâts d’éclairage monumentaux et les deux éléments sculpturaux subsistants. Ces figures sont encadrées par la toile de fond que fournit le mur majoritairement opaque de l’OSM.

 

Structure et somptuosité

L’œuvre est construite à l’aide d’un béton préfabriqué possédant une force en tension et en compression permettant des parois et des poutres extraordinairement minces. Elle sera réalisée en utilisant une somptueuse nuance de noir, aux surfaces très lisses et légèrement réfléchissantes.

 

Secret

Nonobstant la manière à prime abord analytique par laquelle nous avons abouti à notre proposition, notre espoir secret est de créer une oeuvre qui atteigne un statut emblématique pour la ville de Montréal. 

 

Client: Ville de Montréal

Lieu: Montréal

Équipe: Andrew Foote, Damien Heist, Hal Ingberg

Ingénieur en structure: Krzysztof Rosiak

Enveloppe budgétaire: 450 000$

Concours national: Finaliste

This proposal for a permanent public work on Montreal’s Place de l’adresse symphonique is the result of a national competition shortlist. The work seeks to uncover what is  unpredictably  latent within this new public space’s physical context and the client’s programmatic requirements.

 

Begin

We begin with the assumption that we will employ the entirety of three 3m x 6 m surfaces stipulated in the competition brief.

 

Reduce / Extrude / Extract

But, so that the structure does not  encroach upon the sidewalk, the dimensions are reduced to 2.5m x 5m. This plan is then extruded to a non climbable height (4.5m). A volume is then extracted from within  this conceptual volume creating a void that maximises transparency through the work.

 

Frame / Sit / Focus

The extractions and the transparency that it generates also produce graceful volumetric frames through which the city and festival events can be viewed. The frames are raised so that their horizontal interior surfaces sit at a height of 450mm. This will motivate the public to appropriate the work as benches. The diagonal position of the work with respect to the street will provide these benches with a directional focus towards the summertime festival concert stages. They will therefore ultimately be appropriated as festival event seating.

 

Dialogue / Stack / Spiral

The volumes are raised to a height similar to those of the site’s monumental white light standards in order to initiate a spatial dialogue with these structures. Consequently, the work will establish a powerful presence, be appreciated from a distance and in so doing induce a visual pull towards the Place de l’adresse symphonique. The volumes are then subdivided so that they appear to be stacked one upon the other. The subdivided volumes are then rotated towards the west in a spiral formation so that the upper-most volume is parallel with the street.

Symmetry / Backdrop

The southernmost structure is then eliminated, establishing a symmetrical relationship between the giant light standards and the remaining two sculptural figures. These figures are framed by  the backdrop of the Orchestre symphonique de Montréal’s mostly opaque wall.

 

Structure and Luxury

The work is built with precast concrete possessing a compressive and tensile strength that allows for extraordinarily thin walls and beams. It will be fabricated with a luxurious black tone and a very smooth, gently reflective surface.

 

Secret

Notwithstanding the primarily analytic manner in which we have arrived at our proposal, our secret hope is to create a work that establishes itself as an icon of and for the city

Client: Ville de Montréal

Location: Montréal

Team: Andrew Foote, Damien Heist, Hal Ingberg

Structural Engineer: Krzysztof Rosiak

Budget: $450,000

National Competition: Finalist

 

 

AMADEUS + ANTONIO