Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

PAPA

Papa was the winning submission in a national “public art and landscape integration” competition held by Canada’s National Capital Commission. Located in Gatineau, Québec, the work is accessed from Ottawa via the Alexandra Bridge. The work is aligned with a neighbouring apartment block of “modest” quality, anchoring it to its context and introducing a loose form of bilateral symmetry with respect to the centre of Boulevard des Allumettières. This creates a framework for a work that in the first instance intends to perform as a gateway to the city and to its park.

 

A glass wall reaches a height of 14.4m at the southeast corner of the site.  It then spirals downward until it reaches a height of 2.4m at the northwest interior of the site. In concert with its folded geometry, perspective is dramatised and spatial hierarchy is established. The front of the site is urban, the symbolic gateway to the city and to the park. It performs at the “fast” scale of a busy traffic intersection. The rear of the site is intimate, a response to the “slow”, residential character of neighbourhood life.

 

Vertical stripes of transparent coloured glass accentuate the structure’s height and form. Because of its south orientation, a dramatic wash of coloured light is projected through its walls and on into the site on sunny days. The play of transparencies and reflections further accentuates a complex and palpable experience – a visual happening that if only momentarily, returns us to a child’s capacity for wonder.

In the winter, this wash is particularly striking given the starkness of the winter sun, coupled with snow’s capacity to reflect light. In the autumn, the work blends with Gatineau’s autumnal colours. In evenings, when lit, Papa glows like a lantern.

 

At both points of entry into the site, the glass wall and a folded, linear bench draw inward in an embracing gesture that welcomes cyclists and pedestrians into an intimate neighbourhood plaza.

 

The work seeks to engage its audience via intense perceptual experience in community. Its impressively scaled bench invites passers by to slow down and sit, so to generate public presence and therefore opportunities for chance encounters under which to view the ever-changing conditions that the passage of light works upon the space. In this sense, this work aspires to be a place where the contemporary tendency to privatize social relations is deterred - if only locally.

Client: National Capital Commision

Location: Gatineau, Québec

Team: Maya Daria Desai, Gareth Edwards, Marco Joubert, Felipe Julian, Graìnne Keane, Irina Nazarova, Marie-EveMarchand, Hal Ingberg

Structural and glass Engineer: CPA Verre Structurel

Laureate in national competition

Papa fut la proposition gagnante dans le cadre d’un concours national « d’intégration d’art public et d’aménagement paysager » organisé par la Commission de la capitale nationale. Situé à Gatineau, Québec, et rejoint depuis Ottawa par l’entremise du pont Alexandra, Papa s’aligne avec un immeuble à logements avoisinant, ce qui l’ancre dans son contexte et introduit une forme de symétrie bilatérale informelle par rapport au centre du boulevard des Allumettières. Ceci crée un cadre de référence pour une œuvre qui cherche avant tout à jouer un rôle de portail pour la ville et son parc.

 

Une paroi de verre atteint une hauteur de 14.4 m à l’angle sud-est du site. Puis l’œuvre descend en spirale jusqu’à ce qu’elle atteigne une hauteur de 2.4 m à l’extrémité interne au nord-ouest. De concert avec sa géométrie plissée, l’effet de perspective est amplifié et une hiérarchie spatiale s’établit. Le devant du site est urbain, portail symbolique de la ville et du parc. Il opère à l’échelle “rapide” d’une intersection routière achalandée. L’arrière du site est intime, en réponse à l’échelle résidentielle de la vie de quartier.

 

Des bandes verticales de verre transparent coloré accentuent la hauteur et la forme de la structure. À cause de son orientation au sud, un lavis  dramatique de lumière colorée est projeté sur le site, à travers ses parois de verre, les jours ensoleillés. Le jeu des transparences et des réflexions accentue encore davantage une expérience complexe et intense - un événement visuel qui, ne serait-ce que momentanément, nous redonne la capacité d’émerveillement de l’enfant.

 

Durant l’hiver, ce lavis est particulièrement saisissant étant donné l’intensité de la luminosité hivernale, jumelée à la capacité de la neige à réfléchir la lumière. À l’automne, l’œuvre se mêle aux couleurs saisonnières de Gatineau. En soirée, lorsqu’éclairé, Papa brille comme une lanterne.

 

Aux deux points d’accès du site, la paroi de verre et un banc de forme pliée, nous entraînent vers l’intérieur dans un geste qui invite les cyclistes et les piétons vers une intime place de quartier.

 

L’œuvre cherche à convier son auditoire au moyen d’une expérience perceptive intense vécue en communauté. Son banc à l’échelle impressionnante invite les passants à ralentir et à s’asseoir, de façon à créer une présence publique et ainsi des opportunités de rencontres fortuites, à l’occasion desquelles l’on peut observer les conditions en perpétuel changement que le passage de la lumière produit sur l’œuvre. En ce sens, l’œuvre aspire à être un lieu où la tendance moderne à privatiser les relations sociales est empêchée – ne serait-ce que localement.

Client: Commission de la capitale nationale

Location: Gatineau, Québec

Équipe: Maya Daria Desai, Gareth Edwards, Marco Joubert, Felipe Julian, Graìnne Keane, Irina Nazarova, Marie-Eve Marchand, Hal Ingberg

Ingénieur pour la structure et le verre: CPA Verre Structurel

Coût de réalisation: 536 000$

Concours national: Lauréat