Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

AMPHITHÉÂTRE DE TROIS-RIVIÈRES

This competition poses an important urban challenge. The acoustic necessity to position the stage/fly tower at the foot of the site creates what in the first instance appears to be a significant barrier, separating the city from the waterfront. It asks that a normally mute monolith, buried away at the rear of the theatre function as its principal facade. How then can the back become the front? How can the monolith be urbanised?

Disengage: Disengage the above grade office and reception functions from the stage/fly tower, in order to articulate each functional zone as a discrete yet expressive architectural figure.

 

Views: Fenestrate the grade level of the stage/fly tower thereby establishing the building’s street level relationship to the scale of the human body and fashioning a striking architectural frame through which to view the amphitheatre, the sky and the waterfront beyond. This will also offer opportunity for the grade level to become a background for certain productions. If required, blackout curtains could be employed during other productions.

 

Between: Place one of the stairways to the amphitheatre between the stage/fly tower and the office/reception wing in order to initiate a formalised movement sequence that also conceals views of the truck dock.

 

Rotate: Rotate the office/reception wing away from the stage/fly tower in order to emphasise one of the points of access towards the amphitheatre.

Piazza: Place a dense grove birch trees to the north side of the stage/fly tower glass wall, mirroring the geometry of the office/reception wing. This will focus movement towards the second point of access to the amphitheatre, while completing a public room with a piazza-like sense of spatial enclosure.

Sit: Place three seating/landscaping areas within the piazza as well as a fourth up against the stage/fly tower wall, so to initiate the potential for mingling and relaxation. Position the three areas asymmetrically with respect to the centre in order to focus the movement of spectators towards the two amphitheatre access points as well as towards the view through the stage/fly tower. 

Hypostyle: Place an impressively dimensioned roof high above the piazza. Connect it to the stage/fly tower. Support it with a hypostyle hall-like assembly of slender columns. This composition will establish a dramatic yet dignified urban presence that will be witnessed from afar and that will act as a draw towards the building and to its programming.

 

Spectacle: Clad the stage wall and the underside of the roof in polished aluminum and then tilt the wall towards the piazza. This will generate a theatrical spectacle in which people will be drawn to watch both their own reflections and those of the on goings in the piazza below.

 

Curtains: Fold the polished aluminum wall into multiple pleats, evoking the majestic velvet curtains of historic theatre proscenia. This will also produce an “urban proscenium” that fragments the reflections of the piazza.

 

Axis: Center the stage/fly tower on a tilted axis with Avenue des Draveurs, and situate the office/reception building parallel with Avenue des Draveurs, thereby formalising the view along the future promenade.

Client: Amphithéâtre du Trois-Rivières

Location: Trois-Rivières, Québec

Team:  Venessa Heddle, Alexandre Landry, Elliot Sturtevant, Hal Ingberg

Budget: $34,000,000

Provincial competition

  

Ce concours constitue un défi urbanistique d’importance. La nécessité du point de vue acoustique de positionner la scène/cintre au bas du site crée ce qui, au premier abord, semble être un obstacle significatif, séparant la ville du bord de l’eau. Cela requiert qu’un monolithe normalement anodin, enfoui à l’arrière du bâtiment, tienne lieu de façade principale. Comment alors est-ce que l’arrière peut devenir l’avant ? Comment le monolithe peut-il être urbanisé ?

Dégagement : Dégager les fonctions de bureau et de réception, situées au-dessus du niveau du sol/de la cage de scène de façon à articuler chaque zone fonctionnelle en tant que figure architecturale discrète bien qu’expressive.

 

Vues : Fenestrer la scène/cage de scène au niveau du sol établissant ainsi la relation du rez-de-chaussée du bâtiment à l’échelle du corps humain, et façonnant un cadre architectural saisissant à travers lequel voir l’amphithéâtre, le ciel et le bord de l’eau au loin. Ceci offrira aussi l’opportunité à la piazza au niveau du sol d’agir en tant qu’arrière-plan lors de certaines représentations. Si requis, des rideaux obscurcissant pourraient être utilisés durant d’autres représentations.

 

Intervalle: Placer l’un des escaliers menant à l’amphithéâtre entre la scène/cage de scène et l’aile des bureaux et de la réception, de façon à initier une séquence de mouvements formalisée., tout en dissimulant la vue du quai de chargement.

 

Rotation : Effectuer une rotation de l’aile des bureaux et de la réception, la détournant de la scène/cage de scène, de façon à mettre l’emphase sur l’un des points d’accès à l’amphithéâtre.

.

Piazza : Placer un bosquet dense de bouleaux du côté nord de la scène/cage de scène, créant une symétrie miroir par rapport à l’aile des bureaux et de la réception. Ceci dirigera le mouvement en direction du second point d’accès à l’amphithéâtre, tout en créant un espace public, qui par sa circonscription spatiale fait écho à la piazza italienne.

 

S'aseoir : Placer trois zones d’aménagement paysager où l’on peut s’asseoir à l’intérieur de la piazza, ainsi qu’une quatrième le long du mur vitré de la scène/cage de scène, de manière à déclencher des possibilités d’interaction et de relaxation. Les positionner de façon asymétrique par rapport au centre, afin de diriger le mouvement des spectateurs vers les deux points d’accès à l’amphithéâtre, ainsi que vers la vue à travers la scène/cintre.

 

Hypostyle : Placer un toit aux dimensions impressionnantes bien au-dessus de la piazza. Le relier à la scène/cage de scène. Le soutenir au moyen d’un assemblage de colonnes élancées rappelant un hall hypostyle. Cette composition établira une présence urbaine à la fois théâtrale et digne, qui sera vue de loin et qui exercera une attraction en direction du bâtiment et de sa programmation.

 

Spectacle: Revêtir le mur de la scène et la face inférieure du toit d’aluminium poli et ensuite incliner le mur en direction de la piazza. Ceci créera un spectacle théâtral où les gens seront amenés à observer leurs propres réflexions et celles des activités ayant lieu sur la piazza.

 

Rideaux: Effectuer de multiples plis dans le mur d’aluminium poli, évoquant les rideaux de velours majestueux des avant-scènes des théâtres antiques. Ceci créera également un « proscenium urbain » fragmentant les réflexions de la piazza.

 

Axe : Centrer la scène/cage de scène sur un axe incliné par rapport à l’Avenue des Draveurs et situer le bâtiment des espaces de bureau/réception parallèlement à celle-ci, formalisant la vue le long de la future promenade.

 

Client: Amphithéâtre du Trois-Rivières

Lieu: Trois-Rivières, Québec

Équipe : Venessa Heddle, Alexandre Landry, Elliot Sturtevant, Hal Ingberg

Enveloppe budgétaire: 34 000 000$

Concours provincial