Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

BOÎTE À MIRACLES

Upon entering a modest university building, visitors find themselves beneath a glass construction suspended above the entrance hall. The construction comprises individual lites of double-sided silvered glass manipulated to produce 3” stripes of mirrors and transparencies. Consequently, it is simultaneously reflective and transparent.

 

The space under the construction  is uncomfortable; the result of the visual and real weight of the hanging glass as well as its destabilizing assemblage of multiple reflections and transparencies.

 

From the stair landing,  views of the  landscape beyond are maintained. But we also see ourselves fractured and reflected in the silvered bands. This then is a complex optical experience in which our vision is drawn to our disassembled movements and the moiré patterns created by the overlapping of the mirrored stripes. 

 

Skewed sheet rock walls and ceiling are painted in bright hues of enamel paint. The colours are therefore mirrored on the glass box and the box is reflected on the reflective surfaces of the enamel paint.

 

In the evening, the view from outside is dramatic.

Client: Université du Québec en Outaouais

Location: Gatineau, Québec

Team: Irina Nazarova, Hal Ingberg

Budget: $100,000

Provincial competition: Finalist

En entrant dans un bâtiment universitaire modeste, les visiteurs se retrouvent en-dessous d’une structure de verre suspendue au-dessus du hall d’entrée. La structure comprend des panneaux individuels de verre argenté sur les deux faces, manipulés de façon à créer des bandes de miroir et de transparence de 3’’. Conséquemment, elle est à la fois réfléchissante et transparente.

 

L’espace sous la structure est  inconfortable; résultat du poids visuel et réel du verre suspendu de même que de son assemblage déstabilisant de réflexions et de transparences multiples.

 

Depuis le palier de l’escalier, des vues vers le paysage au loin sont conservées. Mais nous nous voyons également nous-mêmes, fractionnés et réfléchis par les bandes argentées. Ceci est donc une expérience optique complexe où notre vision est dirigée vers nos mouvements fragmentés et les motifs moirés créés par le chevauchement des bandes réfléchissantes.

 

Les murs de gypse obliques et le plafond sont peints en vives nuances de peinture laquée. Les couleurs sont donc réfléchies sur la boîte de verre et la boîte est reflétée sur les surfaces réfléchissantes de la peinture laquée.

 

En soirée, la vue à partir de l’extérieur est impressionnante.

Client : Université du Québec en Outaouais

Lieu: Gatineau, Québec

Équipe: Irina Nazarova, Hal Ingberg

Enveloppe budgétaire:100 000$

Concours provincial : Finaliste