Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

Les transformations épidermiques de deux pièces dans le studio/appartement du Prix de Rome canadien à Trastevere furent considérées comme des exercices ayant recours aux moyens les plus simples, cherchant néanmoins à interpréter la "romanité" à travers la sensualité et l'intensité de la coloration, de la lumière et de la touche.

L’une des pièces eut recours à du plâtre de couleur chartreuse qui fut subséquemment ciré. Sa coloration était similaire à celle que l’on retrouve dans plusieurs fresques italiennes datant de l'époque de Pompéi jusqu’à la période maniériste. Dans la seconde pièce, les murs furent décapés et polis, révélant des configurations d’aspect cartographique parmi les nombreuses couches de peintures accumulées au cours des siècles. Une cire pigmentée d’un vert mousse fut ensuite appliquée sur 3 des 4 murs.

 

Le projet reflétait également une volonté d’éviter de juxtaposer une intervention architecturale contemporaine à un contexte existant. Ces transformations ont plutôt agi directement sur la peau architecturale de l’état existant. Elles ont préservé le sentiment d’une mémoire, mais ont aussi créé des conditions qui estompent notre perception du temps historique, en rendant ambiguës les frontières entre l’ancien et le nouveau.

Lieu : Trastevere, Rome

Équipe : Étudiants des écoles d’architecture de l’Université de Waterloo et de l’Université Carleton, Hal Ingberg

Coût de réalisation : 3 000$

Commanditaire : L’Ambassade du Canada à Rome

The epidermal transformations of two rooms in the Canadian Prix de Rome studio/ apartment in Trastevere were thought of as exercises employing the simplest of means, which nonetheless sought to interpret "Romaness" through the sensuality and intensity of colouration, lighting and touch.

One room employed a chartreuse coloured plaster that was subsequently waxed. Its colouration was similar to that found in many Italian frescoes dating from Pompei to the Mannerist period. In the second room, walls were stripped and sanded revealing map-Iike configurations in the numerous layers of paint accumulated over the centuries. A moss green pigmented wax was then applied to 3 of the 4 walls.

They also reflect a will to not simply juxtapose contemporary architectural interventions against existing contexts. Instead, these transformations work directly upon the architectural skin of the existing condition, retaining a sense of memory, but also creating conditions that blur our sense of historical time, by making ambiguous, the boundaries between old and new.

Location: Trasteverre, Rome

Team: Students from the schools of architecture of the University of Waterloo, Carleton University, Hal Ingberg

Carleton University and Hal Ingberg

Budget: $3,000

Sponsor: The Canadian Embassy in Rome

CANADIAN PRIX DE ROME STUDIO TRANSFORMATIONS