Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

LA VILLA INDETERMINATA

La villa indeterminata is a distillation of conceptual ideas and material facts found in the Roman and Italian landscape. 

 

Shell

The shells of the ubiquitous abandoned buildings in the Roman campagna, often become centres for spontaneous wild gardens in which entropic nature ultimately overpowers its container. A small mediaeval tower of this type near the Via Appia Antica provides the setting for the villa.
 
Villa d’Este
The work is informed by the cascading sections of the Villa d'Este at Tivoli and the Villa Lante at Bagnaia as well as their antecedents, the Temple of Fortuna Primigenia in Palestrina and Bramante's Belvedere Court at the Vatican.


Seamless

The tower is fused to a new structure, creating a cascading profile and negating any material distinction between old and new.


Giardino and Barco

The giardino (garden) and barco (rural woods) are the traditional polar forces found in the Humanist villa. Here, this pairing is reduced to abstract idea. Subterranean architecture, a reflecting pool and the artificial terrace-less landform make up the giardino component. At its summit a small belvedere overlooks both the giardino and the interior of the tower, conceived of as an anomalously enclosed barco.

Pompeii

The giardino and barco then becomes the visual structure upon which three additional hollows in the ground plane congregate. These hollows are in fact submerged   courtyards   enveloped   by   the  villa’s  subterranean  assemblage  of

functions. Their casual arrangement recalls the courtyard houses of ancient Pompeii. Gazing up from within the courtyards, our attention focuses on the empty sky, undisturbed by distractions on the horizon.

Palatine
The work also refers notionally to the ruined and excavated state of such structures as the Domus Augustana and the Stadium on Rome's Palatine hill. Here the vertical section of the subterranean ruin and the horizontal topography upon which we walk renders definitions of architecture and lawn equivocal.

 

Continuities

A quality of spatially enveloping continuity is explored within the villa’s courtyards by wrapping walls and floors in a single “Roman” material and then opening the courtyards up to the villa’s interior.
 

Cut and Fill
The need to protect the villa from errant vehicles and the necessity to excavate earth for the underground courtyards are addressed by redeploying the excavated earth in triangular earth berms that snake near the boundaries of the site. This process of excavation followed by earth re-utilisation draws inspiration from the shaping of landform in the Etruscan tumuli sepulchres of Cerveteri.

 

The berms have been positioned to contain and define the site, focus interesting views, while disallowing views of the road from most positions within their porous outlines. In effect, the berms provide an informal backdrop for the villa’s elevated aspect behind which only trees and sky starkly emerge.

 

Client: Speculative project

Location: Rome

Model: Geoff Lynch, Hal Ingberg

Sponsor: Canada Council Prix de Rome

La villa indeterminata est une distillation d’idées conceptuelles et de faits matériels trouvés dans les paysages romains et italiens. 

 

Coquille

Dans la campagna romaine, les omniprésents vestiges de bâtiments abandonnés deviennent souvent le cœur de jardins sauvages qui surgissent spontanément et à partir desquels une nature entropique se libère, subjuguant son contenant. Une petite tour médiévale de ce type, près de la via Appia Antica, sert de décor à la villa.

 

Villa d’Este

Le projet s’inspire des sections en cascade de la villa d’Este à Tivoli et de la villa Lante à Bagnaia, de même que de leurs antécédents, le temple de la Fortuna Primigenia à Palestrina et la cour du Belvédère de Bramante au Vatican.

 

Seamless

La tour est fusionnée à une nouvelle structure, créant un profil en cascade et supprimant toute distinction matérielle entre l’ancien et le nouveau.

 

Giardino et barco

Le giardino (jardin) et le barco (bois rural) sont les principaux pôles traditionnels de la villa humaniste. Ici, cette association est réduite à une idée abstraite. L’architecture souterraine, un étang réfléchissant et la forme artificielle du terrain sans terrasse composent la partie giardino. À son sommet, un petit belvédère surplombe à la fois le giardino et l’intérieur de la tour, conçue comme un barco anormalement fermé.

 

Pompéi

Le giardino et le barco deviennent donc l’axe visuel à partir duquel trois creux additionnels, au niveau du sol, sont organisés. Ces creux sont, en fait, des cours submergées, enveloppées par l’assemblage souterrain des fonctions de la villa. Leur organisation informelle rappelle les maisons sur cour du Pompéi antique. En regardant vers le haut à partir de ces cours, nous portons notre attention sur le ciel vide, non perturbé par les distractions à l’horizon.

 

Palatin

Le projet réfère aussi en partie à l’état de ruine et d’excavation de pareilles structures, par exemple la Domus Augustana et le stade sur le mont Palatin à Rome. Là, la coupe verticale de l’architecture souterraine et la topographie horizontale sur laquelle nous marchons rendent équivoques les définitions de l’architecture et de la pelouse.

 

Continuités

Dans les cours de la villa, une certaine continuité enveloppante en termes spatiaux est explorée par le recouvrement des murs et des planchers avec un seul et même matériau « romain », puis par l’ouverture des cours sur l’intérieur de la villa.

 

Excavation et remblai

La nécessité de protéger la villa des véhicules errants et de creuser le sol pour créer des cours souterraines est abordée en employant la terre excavée dans des talus triangulaires qui serpentent près des limites du site. Ce processus d’excavation, suivi de la réutilisation de la terre, s’inspire de la manière dont la forme des tumuli recouvrant les tombes a été obtenue par les Étrusques à Cerveteri.

 

Les talus ont été positionnés pour contenir et définir le site, en mettant l’accent sur les perspectives intéressantes tout en rejetant celles donnant sur la route, à partir de la plupart des positions à l’intérieur de leurs contours poreux. De fait, les talus fournissent une toile de fond informelle à l’aspect élevé de la villa derrière laquelle seuls les arbres et le ciel se détachent nettement.

Client : Projet spéculatif

Lieu: Rome

Maquette : Geoff Lynch, Hal Ingberg

Commanditaire : Prix de Rome du Conseil des arts du Canada