Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

CHAPITEAU DES ARTS

The Chapiteau des arts is a circus big top located within a building.

 

Context
Situated in Montreal’s St-Michel environmental complexe, the building and its landscape occupy an entire city block. It neighbours are  a modest residential district, a noisy, pollution generating freeway overpass, the International headquarters of the Cirque de Soleil and the National Circus School.

 

Optimism - Exoticism, Exhilaration, Ecstasy
This proposal seeks to translate into architectural and landscape terms that sense of magic and wonder that we experience upon seeing our first circus performance as a child. It is an optimistic vision that generates an environment of exotic, exhilarating and ecstatic form and space.

 

Urban concept –Perimeter earth berms
Grass earth berms wrap the site on three sides in order to: 1. Construct an urbanism of edges without architectural mechanisms such as walls and windows that define traditional cities; 2. Block incoming street noise and pollution; 3. Reuse the earth that was excavated for the construction of the urban basin, in a didactic act of cut and fill.

Juggler on a tight rope: Building Form
Three cantilevered volumes as well as two additional volumes are applied to the building’s main hall, rhetorically asserting their own functional and spatial presence. These volumes work in counterpoint with the flat, striped glass surfaces of the main hall, establishing a destabilizing sculptural ensemble.

 

Conceptual and perceptual use of materials and colour
The choice of materials and colours triggers intense perceptual experience. Four of the building’s five additive volumes employ semi-reflective coloured glass juxtaposed against the transparent coloured stripes of the main hall. This makes the building rather opaque, reflective and sculptural during the day - metamorphosing into an extravagant coloured lantern in the evening.

Client: La TOHU

Location:Montréal

Architects: Hal Ingberg Architect and Birtz Bastien architectes

Team:

Hal Ingberg architecte: Cyril Charron, Nabi Neda, Sébastien Riendeau, Hal Ingberg

Birtz Bastien architectes: Clément Bastien

Landscape architects: NIP Paysage, Parent Latreille architectes paysagistes

Mechanical and electrical engineer: Dupras Ledoux

Structural Engineer: Dessau Soprin

Budget: $7,000,000

Provincial competition: Finalist

Le Chapiteau des arts est un grand chapiteau de cirque situé à l’intérieur d’un bâtiment.

 

Contexte

Implanté dans le complexe environnemental St-Michel à Montréal, le bâtiment et son aménagement paysager occupent un îlot entier. Il avoisine un secteur résidentiel modeste, une autoroute surélevée bruyante et polluante, le siège social International du Cirque du Soleil et l’École Nationale de Cirque.

 

Optimisme – exotisme, exaltation, extase

Notre proposition cherche à traduire en termes architecturaux et paysagers cette impression d’émerveillement magique que nous ressentons comme enfant alors que nous assistons à notre tout premier spectacle de cirque. C’est une vision optimiste qui donne lieu à un environnement exotique, exaltant et extatique au point de vue formel et spatial.

 

Concept urbain – Talus au périmètre

Des talus de pelouse enveloppent le site sur trois côtés, de façon à : construire une ligne de démarcation urbaine sans utiliser les outils architecturaux tels les murs et fenêtres qui définissent la ville traditionnelle; faire obstacle au bruit et à la pollution provenant de la rue; réutiliser la terre excavée pour la construction du bassin urbain dans un geste didactique d’excavation et de remblai. 

 

Le jongleur sur la corde raide : Forme du bâtiment

Trois volumes en porte-à-faux, ainsi que deux volumes additionnels, sont attachés au hall principal du bâtiment, affirmant de façon rhétorique leur propre présence fonctionnelle et spatiale. Ces volumes agissent en contrepoint aux surfaces lisses et à rayures du verre, créant un ensemble sculptural déstabilisant.

 

Utilisation conceptuelle et perceptuelle des matériaux et de la couleur

Le choix des couleurs et des matériaux déclenchent une expérience perceptuelle intense. Quatre des cinq volumes additionnés du bâtiment font usage de verre coloré partiellement réfléchissant, juxtaposé aux rayures colorées transparentes du hall principal. Ceci rend le bâtiment plutôt opaque, réfléchissant et sculptural durant la journée – se métamorphosant en une extravagante lanterne colorée en soirée.

Client: La TOHU

Lieu: Montréal

Architectes: Hal Ingberg architecte +  Birtz Bastien architectes  

Équipe:

Hal Ingberg architecte: Cyril Charron, Nabi Neda, Sébastien Riendeau, Hal Ingberg

Birtz Bastien architectes: Clément Bastien

Architectes Paysagistes : NIP Paysage + Parent Latreille architectes paysagistes

Consultants en génie mécanique, et électrique: Dupras Ledoux

Consultants en structure : Dessau-Soprin

Enveloppe budgétaire: 7 000 000$

Concours provincial : Finaliste