Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

CHROMAZONE DE LANAUDIÈRE

Appropriation and engagement

Chromazone de Lanaudière is about the creation of memorable perceptual experience. Giving onto the entry hall of the Centre multisport de Lanaudière, it is a work for people to perceive and participate with in community with other people. It is a work that creates its own reality, a work where meaning is found in the community appropriation of and phenomenological engagement that it stimulates. 

 

Chromazone de Lanaudière is a work that explores optical complexity, ambiguity and mutability within an overarching outline of formal austerity. It operates with the knowledge that perceptually ambiguous conditions can situate art in enigmatic places that resist interpretation.  It is a work that is accessible to all, yet it doesn’t talk down.

 

Because it employs dichroic glass, one’s experience of the work is transformed through movement in time. This is because the glass’s colours, reflections, hues and saturation levels slowly mutate as one moves.

 

Diptych, Alignment, Integration

The work is conceived of as a diptych made of two cantilevered constructions that measure 4m high x 2m wide x 410mm deep. Both structures horizontally align with the two lower lips of the windows that are perpendicular to the wall upon which the constructions hang. The height of each structure was determined by the height of the upper level glazing. And so the upper construction is aligned with the upper glazing, both below and above. The width of each structure is half that of the height. In this way, the work begins to anchor itself to its setting.

The constructions

Each construction possesses a deep stainless steel frame that envelopes an immense plate of glass comprising thin stripes that are 50% dichroic and 50% transparent.

Depth

Diagonal walls of bright, mirror finished stainless steel sit inside the depth of the constructions behind the glass. Within the upper and lower constructions, the diagonals are placed in opposite directions.

Also

Because the glass is not backlit, the unique characteristics of dichroic film will cause the dichroic stripes to be primarily reflective. The reflective nature of the work is amplified by the oblique positioning of the mirror stainless steel wall with respect to the glass. So each construction will gather the building’s interior within this double mirror, doubling the interior’s perceived dimensions in two directions. And what is mirrored on the glass will also be mirrored as an afterimage on the mirrored stainless steel.

The transmitted reflections of the dichroic stripes upon the stainless steel, seen alongside the actual dichroic stripes in the foreground generate a flickering moiré effect as one moves in space.

 

The diagonal mirror stainless steel plates are positioned in opposite directions in the upper and lower constructions. And so the upper and lower constructions will fluctuate in their mix of colour, mirror and moiré effects.

 

Client: Centre multisport de Lanaudière

Location: Joliette, Québec

Team: Theodore Oyama, Hal Ingberg

Structural and glass engineer: CPA Verre Structurel Inc.

Budget: $102,400

Competition finalist

Appropriation et participation 

Chromazone de Lanaudière porte sur la création d'expériences perceptuelles mémorables. Donnant sur le hall d'entrée du Centre multisport de Lanaudière, il s'agit d'une œuvre destinée à être perçue par les gens et à ce qu'ils y participent, le tout collectivement avec d'autres gens. Il s'agit d'une œuvre créant sa propre réalité, une œuvre dont la signification réside dans l'appropriation collective et la participation phénoménologique qu'elle encourage.

 

C'est une œuvre qui explore la complexité, l'ambiguïté et la mutabilité optiques, à même un schéma global d'austérité formelle. Elle opère à l'aide de la connaissance démontrant que des conditions ambiguës au plan perceptuel peuvent situer l'art dans des lieux énigmatiques qui résistent à l'interprétation

 

Puisqu'elle recourt au verre dichroïque, notre expérience de l'œuvre se transforme par l'entremise du mouvement en "temps réel". Ceci est dû au fait que les couleurs, les réflexions, les teintes et les niveaux de saturation du verre subissent une lente mutation à mesure que nous nous déplaçons.

 

Diptyque, Alignement, Intégation

L'œuvre est conçue comme un diptyque comprenant deux structures en porte-à-faux, qui mesurent 3934 mm de hauteur x 1967 mm de largeur x 410 mm de profondeur. Les deux structures s'alignent horizontalement avec les deux rebords inférieurs des fenêtres qui sont perpendiculaires au mur auquel les structures sont fixées. La hauteur de chacune des structures fut déterminée par la hauteur du vitrage du niveau supérieur. Ainsi, la structure du haut est alignée avec le vitrage supérieur, tant en-dessous qu'au-dessus. La largeur de chacune des structures équivaut à la moitié de sa hauteur. De cette façon, l'œuvre entreprend de s'ancrer à son contexte.

 

Les structures

Chacune des structures  possède un profond cadre en acier inoxydable qui borde une immense plaque de verre comprenant de minces rayures dont 50% sont dichroïques et 50% sont transparentes.

 

Profondeur

Des parois diagonales en acier inoxydable luisant, au fini miroir, prennent place dans l'épaisseur des structures, derrière le verre. À l'intérieur des structures supérieure et inférieure, les diagonales sont orientées en directions opposées.

 

Également

Puisque le verre n'est pas rétroéclairé, les caractéristiques uniques de la pellicule dichroïque feront en sorte que les bandes dichroïques seront principalement réfléchissantes. Le caractère réfléchissant de l'œuvre est amplifié par le positionnement oblique de la paroi en acier inoxydable au fini miroir par rapport au verre. Donc, chacune des structures captera l'espace intérieur du bâtiment à même son miroir double, dédoublant les dimensions perçues de l'espace intérieur dans deux directions. Et ce qui est réfléchi sur le verre sera également réfléchi en tant qu'image rémanente sur l'acier inoxydable de fini miroir.

 

Les réflexions transmises des très minces bandes dichroïques sur l'acier inoxydable, vues de concert avec les bandes dichroïques elles-mêmes à l'avant-plan, créent un effet de moiré papillotant tandis que l'on se déplace dans l'espace.

 

Les plaques diagonales en acier inoxydable de fini miroir sont positionnées en directions opposées dans les structures supérieure et inférieure. Et ainsi les structures supérieure et inférieure fluctueront au niveau de leur mélange d'effets de couleurs, de réflexions et d'effets de moiré.

Client : Centre multisport de Lanaudière

Lieu : Joliette, Québec

Équipe : Theodore Oyama, Hal Ingberg

Ingénieur pour la structure et le verre : CPA Verre Structurel Inc.

Enveloppe budgétaire : 102 400$

Concours ​ provincial : Finaliste