Hal Ingberg architecte_4626, rue Saint-Urbain_Montréal_H2T 2V8_info@halingberg.com_514.843.6578

PALAIS DES CONGRÈS DE MONTRÉAL

Hovering above the gash created by an urban expressway, the original Palais des Congrès de Montréal constituted an important psychological barrier separating Old Montreal from the modern city. This project repairs the damaged urban tissue by filling in the absent ground level and by creating urgently required spaces of connection, that is: public and commercial activity and numerous major pedestrian links. A generously dimensioned, wedge shaped pedestrian mall runs the entire 300m northern length of the building. Bathed in both natural light and a luminous ceiling, this space links rue Saint-Urbain on the east with a spectacular public room, the new Hall Bleury, on the west.

 

The Hall Bleury extends the entire length of rue de Bleury and is the urban focal point of the project. It is a grand urban room, whose casual sectional arrangement of floor and void is revealed on the stepped main facade of multicoloured glass. The urban intention is to clearly indicate its public function and iconic aspiration. Spatially, the Hall Bleury is a receptacle for a startling play of cast coloured light

Bordering the "L" shaped plan resulting from the meeting of the pedestrian mall and the Hall Bleury, the scheme is further divided into 3 conceptual "rings" that structure and organize the planning of the interior space. The outer layer of each ring house mostly commercial activity, while the “holes” within hide a series of loading docks, truck ramps, bus stations and other service areas. Between each ring, two pedestrian passageways re-establish the north-south urban link previously severed by the expressway, reconnecting Old Montréal to the modern city.

 

As a general rule, the building grafts itself onto the four pre-exiting buildings on its site, in such a way as to always retain an equivalence of height with respect to this context. Therefore, in spite of its many dramatic characteristics, the expanded Palais des Congrès is highly contextual, and oddly enough, almost chameleon-like. 

Client : La Société immobilière du Québec

Location: Montréal

Architects: Tétrault, Dubuc, Saia architectes

Project team

Project manager: Michel Languedoc architecte

Design team:

Mario Saia architecte, responsable de la conception

Hal Ingberg architecte, Independant architectural consultant 

Vladimir Topouzanov architecte

Réalisation :

Michel Dubuc architecte, consultant en architecture commerciale

Jean-Luc Vadeboncoeur architecte, chargés des plans d’exécution

Jean-Claude Dupuis architecte, responsable de la surveillance des travaux

Other collaborators: Gilles Parent architecte, Dino Barbarese architecte,

Jean-Luc Touikan architecte, Trong Tuan Nguyen architecte

Budget : $240,000,000

Competition laureate

 

Installé au-dessus de la brèche créée par l’autoroute Ville-Marie, le Palais des Congrès de Montréal, dans sa forme originale, a constitué une barrière psychologique importante séparant le Vieux-Montréal de la ville moderne. Le projet d’agrandissement répare le tissu urbain endommagé en comblant le rez-de-chaussée manquant, et en créant des espaces de connexion urgemment nécessaires, à savoir : une activité publique et commerciale, et de nombreux liens piétonniers d’importance. Une galerie piétonne aux dimensions généreuses court tout le long des 300m du côté nord du bâtiment. Éclairé tant par la lumière naturelle que par un plafond lumineux, cet espace relie la rue Saint-Urbain à l'est à un espace public spectaculaire à l'ouest, soit le nouveau « Hall Bleury ».

 

Le Hall Bleury s’étend sur toute la façade de la rue du même nom et constitue le point focal urbain du projet. Il s’agit d’une vaste salle urbaine, dont la disposition informelle en coupe des pleins et des vides est révélée sur la façade principale étagée en verre multicolore. Son intention symbolique est d’identifier clairement sa fonction publique et son aspiration d’envergure emblématique. Au niveau spatial, le Hall Bleury sert de réceptacle à un jeu saisissant de lumière colorée projetée.

 

Accrochés à cette circulation en forme de  « L » qui résulte de la rencontre de la galerie piétonne et du Hall Bleury, le plan est ensuite divisé en trois « anneaux » conceptuels qui structurent la planification de l’espace intérieur. Dissimulés à l’intérieur de chacun des anneaux, des « trous » abritent divers quais de chargement, rampes pour véhicules, gares d’autobus et autres aires de service. La couche extérieure de chacun de ces anneaux accueille surtout des activités commerciales, de façon à animer le déplacement des visiteurs et à rétablir le lien urbain nord-sud précédemment rompu par l’autoroute. Ce faisant, le Vieux-Montréal est de nouveau relié à la ville moderne.

 

En règle générale, le bâtiment se greffe aux quatre édifices qui existaient déjà sur son site, de manière à toujours maintenir une équivalence de hauteur relativement à ce contexte. Donc, malgré ses nombreuses caractéristiques saisissantes, le Palais des Congrès agrandi est hautement contextuel et, curieusement, presque caméléonesque.

Client : La Société immobilière du Québec

Lieu: Montréal

Architectes: Tétrault, Dubuc, Saia architectes

Équipe de réalisation

Chargé de projet: Michel Languedoc architecte

Équipe de conception:

Mario Saia architecte, responsable de la conception

Hal Ingberg architecte, architecte consultant indépendant

Vladimir Topouzanov architecte

Réalisation :

Michel Dubuc architecte, consultant en architecture commerciale

Jean-Luc Vadeboncoeur architecte, chargés des plans d’exécution

Jean-Claude Dupuis architecte, responsable de la surveillance des travaux

Autres collaborateurs : Gilles Parent architecte, Dino Barbarese architecte, Jean-Luc Touikan architecte, Trong Tuan Nguyen architecte

Coût de réalisation: 240 000 000$

Concours provincial : Lauréat